L'AGENDA BIEN ETRE

Vous pouvez rencontrer réguliérement des professionnels du bien être, des thérapeutes et des conférenciers dans votre magasin Bio d'Avignon Nord 

!

CONFERENCES BIEN ETRE ET NUTRITION

!

Pleine nature organise régulièrement des animations, des conférences et des soirées à thème dans l'espace restaurant.

Prochain évènement:   

 

 

VENTE ETHIQUE DE BIJOUX TOUAREG
Jeudi 21 et Vendredi 22 décembre

  •  

  •  

  • Ibrahima Boutaly, joailler touareg
    maître-artisan à la Coopérative Touareg "Tojimbague Tadress"
    vient les 21 et 22 décembre présenter ses créations de bijoux.


  • Artisans Touareg Ibrahima Boutaly enseigne gratuitement l'art des bijoux traditionnels à d'autres artisans et aux jeunes à la coopérative Touareg "Tojimbague Tadress".
    Les bijoux sont réalisés à la main, en argent, en cuivre et en bronze, avec des pierres semi-précieuses et du bois d'ébène.

  • La vente permet aux membres de la Coopérative d’assurer en partie leurs besoins vitaux quotidiens dans le désert d’Agadez au Niger.

  • La priorité bien sûr, en dehors des urgences, est de creuser ou de restaurer des puits traditionnels, afin de créer des jardins. Pour l'instant l'alimentation est à base de riz blanc et de millet.
    Les gens du peuple sont en état de famine et d'avitaminose car à à la suite des guerres les puits et jardins sont a reconstruire.

  •       .

     

       .

           
     

      Voici quelques éléments afin de mieux nous connaître.
    Nous sommes l'association Tilal Tiguidit Tadaras (Soutien aux Nomades de Tiguidit).
    Nous sommes une association en France qui soutient une association multi-ethnique au Niger,
    "Tiguidit Tadress" (touaregs, peulhs, haoussas, Djermas, toubous) qui vient en aide aux nomades du
    SAHARA au sud d'Agadez au NIGER mais aussi bien sûr aux non-nomades.
    Ibrahima BOUTALY, président de l'associationTiguidit Tadress, est Maître-Artisan joallier, il
    enseigne gratuitement l'art des bijoux traditionnels à d'autres artisans et aux jeunes. Maillon de la
    Tradition vivante, il la revivifie par sa création. Avec lui à l'atelier, il y a un autre Maître-Artisan,
    Amaylo.
    Les bijoux sont en argent et pierres semi-précieuses (cornaline, turquoise, lapis-lazuli, malachite,
    oeil-de-faucon, oeil-du-tigre, oeil-de-taureau, onyx, agate, sardoine, sardonyx, jaspe, zoïsite,
    labradorite, chrysocolle, obsidienne ...), en cuivre, en bronze, avec 2 métaux cuivre-bronze ou
    bronze-argent.
    Bijoux, marque-pages, coupe-papier, bourses en cuir et sacs - que font les femmes - teintées avec
    les mêmes belles couleurs naturelles et représentations symboliques depuis des millénaires, tout est
    complètement réalisé à la main (avec une enclume, un marteau, des tournevis-graveurs, des limes,
    une aiguille, ...).
    Leur vente permet de venir en aide pour leurs besoins vitaux, les soins, les ambulances, les puits ...
    En ce moment, il y a urgence car les enfants ont faim
    En 2014,
    Nous avons - grâce à la vente des bijoux et des fonds personnels - réussi à acquérir un grand 4X4
    pour emmener les gens à l'hôpital (il est assez souvent chez les DJERMAS et les HAOUSSAS qui
    cultivent le millet à 380 km d'AGADEZ car ce sont eux les plus touchés par le paludisme).
    Suite aux violentes précipitations d'août qui ont décimé des animaux (chèvres et brebis) dans la
    région d'ABALAMA et de TIGUIDIT (80 km au sud d'AGADEZ) et provoqué une recrudescence
    du paludisme chez les nomades TOUAREGS et PEULHS, nous avons acheté en urgence des
    animaux pour fournir le lait et quelques centaines de moustiquaires.
    Depuis 3 ans, nous fournissons le petit matériel scolaire pour 120 enfants en brousse (dont quelques
    ordinateurs), Ibrahima repart avec des lunettes, des médicaments, ... Il a fait une école en 2007
    En 2015,
    Ibrahima a offert à une clinique d'AGADEZ - parce que 11 personnes d'un même campement sont
    mortes dans la même journée du paludisme faute de soins - le 4x4 qu'il avait reçu en cadeau de son
    oncle, et dont les revenus qu'il devait générer devaient servir à apporter une alimentation un peu
    plus nutritive aux gens de la coopérative. En échange, cette clinique soigne les gens qui sont
    démunis.
    Cette année et les années à venir,
    Après avoir assuré leurs besoins vitaux, une de nos priorités, est de refaire (avec abreuvoirs
    déportés pour les animaux) le puits ancien à Touhahésahraren, campement de 80 personnes dans les
    environs de TIGUIDIT, inutilisable car il s'est effondré. Depuis 3 ans, ils vont chercher l'eau à une
    distance à 3 heures ou 3 heures 30 à dos de chameau tous les jours de 3 h du matin à 10 h, soit 6-7
    heures de route) ; son coût est d'environ 6 000 € car dans le désert la nappe phréatique est à 40
    mètres de profondeur. Le projet suivant est le puits de Tiguidit.
    Nous devons refaire le toit de l'école en pisé qu'Ibrahima avait construite en 2007 ... et en rénover
    une autre dans un petit bâtiment en pisé.
    La priorité bien sûr, en dehors des urgences, est de faire ou restaurer des puits traditionnels afin de
    créer des jardins car pour l'instant l'alimentation est à base de riz blanc et de millet. Les gens sont en
    état de famine, d'avitaminose.
    Pour atteindre nos objectifs, nous participons à des foires et salons écologiques et dans la construction écologique depuis 21 ans,
    à des journées organisées par Artisans du Monde, Peuples Solidaires ... et sommes accueillis en
    magasins bios et dans des biocoop
     

     

     

     

     

    Prochaine conférence

  • Participation 3 € incluant une boisson chaude. 
    La conférence sera suivie d'un débat

  • Ces conférences-débats sont l’occasion de discuter avec le conférencier(e) dans une ambiance sereine et conviviale.

    Entrée sur réservation aux caisses du magasin ou pour les détenteurs de la carte BIOPASS  

    avec votre n° de carte  CLIQUEZ ICI  


  •